L’Inde a enregistré son jour le plus meurtrier de la pandémie de coronavirus avec 3689 décès au cours des dernières 24 heures.

Dimanche était le quatrième jour consécutif que l’Inde a enregistré plus de 3000 décès alors que la deuxième vague de la pandémie se poursuit sans relâche et continue d’établir de nouveaux records sinistres. Au total, 215 542 personnes sont décédées du COVID-19 dans le pays.

Le nombre de cas a grimpé à 19,5 millions avec 392 488 nouvelles infections, selon les données du gouvernement. L’Inde est devenue le premier pays à traverser 400 000 cas quotidiens samedi.

Les systèmes de santé sont débordés et la pénurie d’oxygène médical est devenue le défi le plus sérieux.

Trente-quatre patients sont décédés samedi à cause de pénuries d’oxygène dans les hôpitaux de la capitale New Delhi et des États d’Andhra Pradesh et d’Haryana, a rapporté le Times of India.

Trente-et-un autres avec des symptômes de type COVID-19 et des «difficultés respiratoires» sont décédés dans un hôpital de l’État de l’Uttar Pradesh, selon le rapport cité par les autorités.